Trichopigmentation à Toulouse : camoufler une alopécie rapidement

LA TRICOPIGMENTATION A TOULOUSE EN DÉTAIL

esthetique vulvaire

TRAITEMENT D’ATTAQUE

|

3 à 4 séances de tricopigmentation
à 1 environ mois d’intervalle

injection vulvaire desirial plus

TRAITEMENT D’ENTRETIEN

|

Tous les 2 ans
1 séance d’entretien

rejuvenation vulvaire

EFFETS VISIBLES

|

dès la 1ère séance
progressivement plus visibles

  • La chevelure est une partie importante du visage. Comme les lèvres et les yeux, elle est symbole de sensualité, de séduction, d’attraction…Elle est au même titre que le maquillage, un élément qui peut être transformé, coloré, coiffé de façon particulière pour refléter un état d’esprit ou une personnalité.
  • Les cheveux sont au centre de multiples attentions et préoccupations. Comme la dentition et l’aspect de la peau, avoir une belle chevelure est un signe de santé et de vitalité.
  • Le terme alopécie signifie « accélération de la perte de cheveux ». On parle d’alopécie lorsque la chute de cheveux est supérieure à 100 cheveux par jour et ce, de façon prolongée.
  • La calvitie est le résultat d’une alopécie qui a évolué vers son ultime stade : l’absence de cheveux.
  • L’alopécie peut être temporaire ou définitive, partielle ou presque totale.
  • Elle touche 70 à 80% des hommes et jusqu’à 30 à 40% des femmes.
  • Plusieurs traitements sont disponibles, autant qu’existent de causes à cette alopécie….
  • La tricopigmentation se différencie des autres techniques de traitement de l’alopécie. Elle ne traite pas les causes de celle-ci mais permet plutôt de mieux vivre avec.
  • La tricopigmentation donne des résultats esthétiques rapides, que l’alopécie soit temporaire ou bien définitive.
  • Elle permet de rétablir un aspect esthétique agréable et surtout une estime de soi parfois altérée par la perte de cheveux.
  • La raréfaction des cheveux ou leur mauvais aspect représente ainsi très rapidement un handicap important pour le sujet atteint.

HISTORIQUE

  • La chevelure a toujours été symbolique. Depuis l’empire romain et égyptien les individus laissent pousser ou coupent leurs cheveux selon leur rang social, leur croyance ou leur fonction sociale. Les Égyptiens arborent déjà des perruques tissées de cheveux crépus.
  • Tantôt longue et signe de force, de rang social et de richesse, tantôt courte voire rasée dans les lieux de culte religieux. La chevelure représente un véritable vecteur d’information à l’autre.
  • Aujourd’hui une belle chevelure reste un signe de jeunesse, de vitalité et de bonne santé. Que les cheveux soient coupés court ou rasés, laissés longs et en bataille, le fait qu’ils soient clairsemés pose un véritable problème de bien-être.
  • La volonté de traitement de l’alopécie est donc évidemment aussi ancienne que l’humanité.
  • 1550 av. J-C dans le papyrus Ebers on pouvait déjà trouver des ébauches de traitement à base de graisse d’animaux, hippopotame, crocodile ou serpent.
  • La première greffe capillaire a été effectuée par des dermatologues japonais : Issagawa, Okuda et Tamura, en 1939.
  • Dans les années 50 le docteur Norman Orentreich à New York développe les techniques et bases de l’implantation capillaire.
  • La Tricopigmentation arrive plus tard en 1998 en Italie inventée par Toni Belfatto et Ennio Orsini.

INDICATIONS

La tricopigmentation (ou dermopigmentation / micropigmentation capillaire) peut être effectuée sur tous les hommes et les femmes quel que soit leur âge dans les situations suivantes :

  • Pour camoufler une calvitie débutante et avoir un aspect immédiatement plus jeune.
  • Pour diminuer la visibilité d’une cicatrice sur le cuir chevelu ou la barbe.
  • Pour diminuer la visibilité d’une pelade ou d’une zone où la greffe de cheveu n’a pas pris.
  • Pour donner une impression de densification de la chevelure lorsqu’il existe une alopécie (zones manquantes en plaques, golfes temporaux creusés ou vertex)
    • Pour un homme avec nécessité d’être rasé par la suite.
    • Pour un homme ou une femme (notamment atteinte d’une alopécie post ménopausique laissant voir le crâne derrière des cheveux fins et peu nombreux).
  • Pour redonner une impression de densité sur une chevelure clairsemée après un traitement par chimiothérapie.
tichopigmentation homme femme

ZONES DE TRAITEMENT PAR TRICOPIGMENTATION

  • La surface du cuir chevelu portant une moindre densité de cheveux.
  • Une zone plus étendue en périphérie de cette surface.
  • La surface de la barbe ayant une moindre densité de poils.

LA TECHNIQUE EN DÉTAIL DE LA TRICOPIGMENTATION

  • La tricopigmentation consiste à introduire mécaniquement dans le derme du cuir chevelu des pigments de couleur pour créer l’illusion optique de la présence de cheveux.
  • Cette introduction est réalisée à l’aide d’un stylo électronique porteur d’une aiguille stérile à usage unique :
    • Pour un homme sous la forme de points (simulant un poil court) avec nécessité d’être rasé par la suite
      • Les hommes au cuir chevelu rasé bénéficient de pigments noirs car la couleur de la racine de cheveu coupé est toujours noire que le cheveu soit noir, blond ou roux dans son ensemble.
    • Pour un homme ou une femme sous la forme de points, de traits de pigmentation, ou d’ombrage du cuir chevelu
      • Pour les femmes, le pigment est choisi en fonction de la couleur naturelle des cheveux ou de la teinture utilisée habituellement. Cette couleur ne doit plus être changée à la suite de la tricopigmentation.
    • Afin d’obtenir la meilleure qualité de tricopigmentation, nous utilisons un stylo injecteur et des pigments de haute qualité.

 

LE STYLO INJECTEUR

  • Le stylo injecteur « Master Line Sense » est un outil de travail très moderne et puissant, aux réglages électroniques sophistiqués. Un ajustement manuel en cours de dermopigmentation permet d’adapter les procédures automatisées de l’appareil. Ce stylo injecteur permet de régler la puissance, la vitesse et la profondeur de pénétration en cours de traitement, selon la peau.
  • Les pigments sont placés, sans entraîner de douleur importante, de façon régulière. La couleur de la peau est altérée, dans un but esthétique ou réparateur.
  • Nos expertes en tricopigmentation vous accompagnent concernant les couleurs, techniques et formes. Pour obtenir un aspect naturel et comparable à l’aspect de vos cheveux, trois éléments sont pris en compte par notre experte : la couleur des cheveux encore présents, le diamètre des cheveux présents, la densité de ces cheveux sur le cuir chevelu.

 

 

LES TECHNIQUES DE LA TRICOPIGMENTATION

 

Bounce hair

  • La technique bounce hair de pigmentation du cuir chevelu se fait « point par point».
  • Elle comble les manques de cheveux peu étendus.
  • Le bounce hair peut s’effectuer sur toutes les couleurs de cheveux.

 

Long / Short hair

  • Cette technique permet de créer des petits cheveux (de 1 à 3 cm) qui suivent la même direction que les cheveux existants. Il est essentiel qu’une certaine quantité de cheveux soit présente pour cacher les cheveux pigmentés.
    Cependant, le sens des cheveux de la zone traitée ne pourra être changé.
  • Le long / short hair reproduit le cheveu naturel sur les zones clairsemées et est dédié aux chevelures mi-longues pour apporter une intensité à la suite d’une chute de cheveux, d’une greffe, d’une perte de poids, d’un dérèglement hormonal ou d’une hyper-thyroïdie…

 

Poudré

  • Le poudré créé un voile d’ombrage dur des zones clairsemées du cuir chevelu.
  • Il peut être réalisé sur toutes les couleurs de cheveux pour densifier des zones dégarnies ou pour compléter des implants capillaires si une zone plus clairsemée persiste.
  • Cette technique ne peut être effectué sur une zone sans cheveux.

 

Scar hair

  • La technique scar hair cible les imperfections ou cicatrices dues aux greffes FUE ou FUT pour les camoufler.

 

 

LES PIGMENTS

Les pigments utilisés au Centre Esthétique et Laser Gramont sont certifiés pour correspondre à la norme REACH2022.
Le système immunitaire élimine progressivement ces pigments, même s’ils sont dits « permanents ». En quelques années, la visibilité s’atténue. Les pigments utilisés sont des pigments naturels parfaitement adaptés à la dermopigmentation capillaire. La couleur de ces pigments ne vire pas complètement dans le temps, mais s’estompe et s’éclaircie.

PROTOCOLE DE TRAITEMENT

TRAITEMENT D’ATTAQUE

Nombre de séances : 1 séance initiale de tricopigmentation, suivie de 2 voire 3 retouches à 1 mois d’intervalle.

 

DURÉE D’UNE SÉANCE

Plusieurs créneaux sont possibles pour la tricopigmentation (2h ; 3h ; 5h30 ; 6h).

 

TRAITEMENT D’ENTRETIEN

1 séance d’entretien tous les 2 ans environ.

 

Pour maintenir l’intensité du résultat, il est important de respecter le protocole établi.

LA TRICOPIGMENTATION EN PRATIQUE

La tricopigmentation se fait en plusieurs étapes car il faut effectuer un travail de préparation en amont.

 

Premier rendez-vous : la consultation préalable

  • Pour déterminer les solutions possibles à l’alopécie et établir un devis, une consultation préalable est nécessaire. Elle permet de poser les indications, contre-indications, clarifier les effets secondaires et précautions à prendre autour de la réalisation d’une tricopigmentation.
  • Pendant cette consultation, l’experte détermine avec vous, les zones de traitement et les marquages de la ligne frontale (hair line) si besoin; un élément primordial.
  • Les pigments utilisés sont sélectionnés selon la couleur naturelle ou la teinture des cheveux ou le rasage.
  • Il est impératif de lire et de remplir le questionnaire et le consentement éclairé qui vous sont remis en fin de consultation. Il faut nous le fournir avant la séance de tricopigmentation.
  • Il est possible de programmer un rendez-vous additionnel afin de simuler une tricopigmentation. Cela vous permet de valider le marquage et la couleur.

 

Deuxième rendez-vous : la tricopigmentation

Cette séance dure entre 2 et 6 heures, selon ce qui a été convenu à la consultation.

  • Nous réalisons des photographies.
  • Le cuir chevelu est désinfecté.
  • Les soins se font en position allongée ou demi-assise.
  • Il est nécessaire de commencer par repositionner la nouvelle ligne frontale, à l’aide d’un stylet imprégné ou d’un crayon, en cas de perte totale de cheveux sur cette zone. Plusieurs formes de ligne frontale existent ; nos expertes vous accompagnent dans le choix.
  • Dans le cas d’un « hair line » ou ligne frontale, le dessin doit être en accord avec la forme de votre visage, votre implantation de cheveux actuelle ou passée, votre âge et l’effet recherché. La ligne frontale peut être très définie ou au contraire en dégradé progressif selon votre souhait et le style recherché.
  • Une fois le marquage validé, la dermopigmentation capillaire commence. Les pigments sont introduits dans la peau du cuir chevelu. Plusieurs passages sur la même zone sont obligatoires. Cette technique n’est pratiquement pas douloureuse.
  • Nous réalisons à nouveau des photographies.
  • Le cuir chevelu est nettoyé après la séance de tricopigmentation.
  • Lorsque la séance de tricopigmentation est terminée, des précautions post-opératoires vous sont rappelée Il faut les respecter strictement afin d’obtenir une cicatrisation optimale et de bons résultats.

 

Troisième rendez-vous : 1ère séance de retouche

  • Une première séance de retouche est effectuée 1 mois après la première séance de tricopigmentation.
  • Les règles de mise en place et de désinfection ne changent pas.
  • Durant cette séance de retouche, nous pouvons vérifier les résultats obtenus, corriger, épaissir et intensifier les points, ou rehausser la couleur de la tricopigmentation, pour se rapprocher au plus de la teinte naturelle des cheveux.
    Le « hair line » peut également être amélioré si nécessaire et modifiée dans sa hauteur vers le bas uniquement (vers le front) et dans sa forme.
  • Attention, à ce stade, nous ne pouvons plus éclaircir les points ou corriger la ligne frontale vers le haut (vers le vertex).
  • Ces deux premières séances sont les principales, car un aspect naturel, réaliste avec même un effet tridimensionnel est établi, donnant une impression de cheveux réels.
  • Le pigment introduit lors de cette session de retouche de tricopigmentation sera moins éliminé par le système immunitaire, que lors de la première session.

 

Quatrième rendez-vous : 2ème séance de retouche

  • Cette séance de retouche peut être effectuée 2 semaines à 1 mois après la première séance de retouche.
  • Les mêmes règles de désinfection et de mise en place sont établies.
  • La troisième séance permet de finaliser le traitement de tricopigmentation et d’apporter les dernières corrections. Elle permet d’accentuer la densité ou le ton de certaines zones pour que le résultat soit le plus naturel
  • Il est nécessaire d’effectuer la tricopigmentation en plusieurs sessions. Cela permet d’avancer progressivement, sans surcharger la zone de pigments, qui pourrait entraîner une diffusion.
  • Le pigment introduit lors de cette 3e session de tricopigmentation sera encore moins éliminé que lors des deux premières.

 

Quatrième rendez-vous : 3ème séance de retouche

  • Cette troisième séance de retouche est effectuée environ 1 mois après la 2ème séance de retouche.
  • Les mêmes règles de désinfection et de mise en place sont établies.
  • Une quatrième séance de retouche n’est pas exclue. Elle sera nécessaire si la troisième séance n’est toujours pas suffisante pour obtenir un résultat optimal.

RECOMMANDATIONS AUTOUR DE LA TRICOPIGMENTATION

Avant la séance :

  • Moins de 2 mois avant la séance de tricopigmentation, ne faites pas d’injection d’acide hyaluronique.
  • Moins de 15 jours avant la séance de tricopigmentation, ne faites pas de coloration, lissage, permanente ou tout autre traitement capillaire. Et ce, jusqu’à complète cicatrisation de la zone.
  • Moins de 15 jours avant la séance de tricopigmentation, arrêtez les crèmes rajeunissantes contenant acides de fruit ou Rétinol, sur la zone à traiter.
  • Moins de 10 jours avant la séance de tricopigmentation, ne faites pas d’injection de
  • Moins de 7 jours avant la séance, ne prenez pas d’anti-inflammatoires (aspirine, ibuprofène, cébutid, profénid).
  • Moins de 7 jours avant la séance, ne prenez pas d’anticoagulants (coumadine, préviscan, xarelto, eliquis).
  • En cas de tricopigmentation chez un homme, rasez-vous 72 à 48h avant le rendez-vous.
  • Moins de 48h avant la séance, évitez de vous exposer au soleil ou aux
  • Moins de 48h avant la séance, ne consommez pas d’alcool, ni de
  • 48h avant la séance, retirez la prothèse capillaire, s’il y en a une en place.
  • La veille du traitement, arrêtez tout traitement local sur la zone type Minoxidil°. Et ce, jusqu’à complète cicatrisation de la zone.
  • La veille du traitement, ou le jour même, faire 2 shampoings à la Bétadine scrub.
  • N’appliquez pas de soin cosmétique pour cheveux, crème, gel ou poudre.
  • Le jour j, venez avec des cheveux propres et secs.
  • Si vous présentez des allergies ou intolérances, des tests de sensibilité aux pigments peuvent être mis en place.
  • Si, dans les semaines suivant la tricopigmentation, une IRM est prévue, il est obligatoire de prévenir la praticienne.

 

Après la séance :

  • Tout de suite après la séance de tricopigmentation, ne prévoyez pas un événement particulièrement important ; vous risquez d’avoir des rougeurs visibles.
  • Après la séance de tricopigmentation, il faut préserver la peau du contact avec les animaux, la terre ou la poussière. Les petites perforations sont susceptibles de s’infecter si l’on porte ses mains sales sur la zone traitée.
  • Veuillez maintenir la zone hydratée. Nous vous recommandons d’appliquer autant que nécessaire, de l’huile de coco, avec des mains propres et désinfectées.
  • Si vous travaillez dans un environnement « sale » (travail à l’extérieur à la poussière par exemple), mettez une charlotte.
  • Pendant 48h après la séance de tricopigmentation, ne consommez pas d’alcool.
  • 5 jours après la séance, vous pouvez laver ou mouiller les cheveux. Ce lavage doit être précautionneux, sans gratter pour ne pas endommager la cicatrisation. Il est aussi possible d’utiliser un sèche-cheveux à ce moment.
  • 5 jours après la séance, vous pouvez raccourcir les cheveux. Ne rasez pas au rasoir. Cela est trop agressif pour la peau en cours de cicatrisation. L’utilisation avec précaution d’une tondeuse est préférable.
  • Jusqu’à 10 jours après la tricopigmentation, ne faites pas d’injection de
  • Pendant 15 jours après la séance de tricopigmentation, ne pratiquez pas de sport
  • Jusqu’à complète cicatrisation de la zone, ne faites pas de coloration, lissage, permanente ou tout autre traitement capillaire.
  • Jusqu’à complète cicatrisation de la zone, n’infligez pas de traumatismes (grattage ou frottement excessif).
  • Jusqu’à complète cicatrisation de la zone, il est recommandé d’utiliser le shampoing NODE de BIODERMA tout le temps du traitement.
  • Jusqu’à complète cicatrisation de la zone, il est possible de porter un couvre-chef non serré, propre (casquette, bonnet ou chapeau).
  • Il faut laisser la cicatrisation se faire lentement ; n’arrachez surtout pas les croûtes (mélange de sang, pigment et lymphe) !
  • Pendant les 21 jours suivant la tricopigmentation, ne faites pas de baignades et de
  • Pendant les 3 mois suivant la tricopigmentation, ne vous exposez pas au soleil, de façon prolongée, ou aux rayons ultraviolets en cabine et au
  • Pendant les 3 mois suivant la séance, ne faites pas d’injection d’acide hyaluronique dans la zone.
  • Pendant les 4 mois suivant la tricopigmentation, ne faites pas de don de sang.
  • Si vous présentez des rougeurs, inflammations ou douleurs au niveau de la zone traitée, contactez le Centre Esthétique et Laser Gramont.

RÉSULTATS

  • Les effets de la tricopigmentation se voient dès la fin de la première séance. Cependant, le résultat à la suite de cette première session est plus clair que la couleur souhaitée ; 50 à 80% des pigments introduits sont éliminés au cours de la première cicatrisation.
  • Les résultats sont cumulatifs d’une séance à l’autre.
  • Le résultat est considéré comme définitif, 1 mois après la dernière séance.
  • Lorsqu’il existe une alopécie, la tricopigmentation permet de donner une illusion de densification et de masse des cheveux : pour un homme afin d’obtenir un look parfaitement rasé et uniforme, rendant la calvitie indétectable. Pour un homme ou une femme afin de camoufler la couleur rosée du crane sous les cheveux présents.

La tricopigmentation permet alors :

  • De camoufler une calvitie.
  • De créer un look effet rasé.
  • D’apporter de la densité à une chevelure fine.
  • De camoufler des cicatrices (accident, greffes de cheveux, pelades).
  • D’avoir un look instantanément plus jeune.

 

  • La zone de traitement correspond à la surface du cuir chevelu portant une moindre densité de cheveux et à une zone plus étendue en périphérie dans laquelle il faut prolonger la pigmentation. Cela donne une impression de dégradé naturel. Cette technique permet non seulement de donner un effet plus naturel mais aussi assure la longévité du résultat. Si la calvitie progresse rapidement, les cheveux tatoués en périphérie de la zone initialement dégarnie permettent de la voir apparaître moins rapidement.
  • Le résultat d’une tricopigmentation peut rester satisfaisant en moyenne 8 à 12 ans.
  • Indépendamment de la qualité des pigments utilisés, la qualité du résultat dépend de la peau et de sa capacité à retenir ces pigments. Elle dépend aussi du respect des consignes post opératoires données : toute négligence ou mauvaise pratique peut se solder par un résultat moins satisfaisant que prévu sans que notre technique puisse être remise en cause.

 

Résultats selon les techniques de tricopigmentation :

 

Bounce Hair®

  • Cette technique permet d’obtenir un rendu hyperréaliste. Très proche du naturel, elle densifie les zones dégarnies ou vient en complément des implants capillaire, au cas où une zone plus clairsemée persiste.

 

Long / Short Hair®

  • Le long ou short hair donne un rendu extrêmement réaliste en trompe l’œil. Cette technique est réservée à des zones plutôt étendues. Elle évite l’application contraignante des poudres capillaires temporaires, qui elles, peuvent créer des remplissages inégaux du cuir chevelu.

 

Poudré

  • La technique « poudré » de la tricopigmentation crée un effet de densité du cuir chevelu.

 

Scar Hair®

  • La technique du « scar hair » est notamment utilisée pour recouvrir des cicatrices de greffes capillaires. Elle redonne confiance aux hommes et aux femmes concernés.

 

Résultats de la tricopigmentation au cours du temps :

 

Séances de retouche

  • Les séances de retouche sont absolument nécessaires et visent à obtenir progressivement une densité de cheveux et une coloration quasi identique au naturel de la chevelure existante.
  • Le résultat final se dessine à la première séance de retouche et s’affirme à la deuxième.
  • Une troisième séance de retouche est rarement nécessaire, mais peut-être envisagée.

 

Evolution à long terme

  • Lorsque le crâne est bien rasé le résultat est quasiment parfait et la dermopigmentation capillaire est indétectable pour une personne non avertie.
  • Lorsque le résultat pâlit au fil des années, un traitement d’entretien peut être requis selon l’exigence du patient tous les 2 ans environ.
  • La couleur de la chevelure s’éclaircit progressivement avec l’âge. Ceci n’est pas un inconvénient puisque le résultat de la tricopigmentation s’atténue également, permettant de conserver un résultat naturel assez longtemps.
  • Lors du traitement d’une pelade ou d’une cicatrice, les cheveux peuvent être laissés à pousser normalement. Le résultat attendu est une densification de couleur au-dessous des cheveux normaux, de telle sorte que la couleur du crane ne soit pas visible à travers la zone partiellement dégarnie.
  • Il n’y a pas de décoloration totale de la tricopigmentation si le pigment implanté est foncé.

Des facteurs d’altération précoce de la tricopigmentation :

  • L’utilisation de rasoirs à lames.
  • L’utilisation de produits capillaires contenant de l’alcool.
  • L’exposition solaire.
  • L’absence de protection par écran solaire.
  • La fréquentation des piscines et hammams.

 

Tricopigmentation et évolution de la calvitie

  • La calvitie ne s’arrête pas le jour de la tricopigmentation, c’est une pathologie qui est chronique et évolutive. Peu à peu, les cheveux continuent à tomber tout au long de la vie. D’autant plus rapidement, si les protocoles ne sont pas suivis. Il faut donc envisager une ou plusieurs nouvelles tricopigmentation sur les nouvelles zones d’alopécie correspondant à l’élargissement de la zone traitée initialement.
  • Les cheveux naturels ne subissent aucune influence négative lors de la tricopigmentation, ils ne chutent pas plus vite. De même, ni la zone tatouée ni le reste du cuir chevelu ne repoussent après la dermopigmentation capillaire.

EFFETS SECONDAIRES

Effets secondaires attendus sans gravité (sans traitement ou traitement simple)

  • Sensation désagréable de picotements.
  • Sensibilité accrue au toucher ou spontanément après la séance de tricopigmentation.
  • Œdème pendant 24 à 48h.
  • Apparition de rougeurs très légères (après la séance de maquillage permanent et jusqu’à 4 jours).
  • Ecchymoses, petits hématomes (particulièrement si l’hypertension artérielle ou une fragilité vasculaire sont présentes).
  • Aspect de pigmentation plus foncée au cours des premiers 5 à 7 jours. Ensuite la peau pèle laissant un maquillage plus clair et moins intense.
  • Croûtes : ne les arrachez pas ! Elles font partie du processus normal de cicatrisation.
  • Saignements, piqueté hémorragique persistantes quelques minutes à quelques heures après la séance de dermopigmentation.
  • Micro-griffures.
  • Démangeaisons : ne grattez pas !

 

Effets secondaires abordés lors d’une consultation de suivi

  • Correction de couleur.
  • Correction de contour de la ligne frontale.

 

Effets secondaires nécessitant une consultation « urgente » pour avis ou prescription médicale

  • Réaction allergique (bien qu’elle soit très rare).
  • Poussée d’herpès.
  • Cicatrisation difficile.
  • Infection.
  • Réaction inflammatoire aiguë.
  • Réactivation cutanée d’un psoriasis ou lichen (effet Koebner).

 

Prescriptions pour limiter les effets secondaires

  • Œdème : 3 comprimés 3 fois par jour de Proteochoc ou Apis 15CH, 3 granules toutes les 2h, pendant 7 jours pour les œdèmes.
  • Hématomes: Arnica, 1 dose globule la veille ou Arnica 9CH/Gelsemium 9CH : 10 granules la veille au soir et le jour du rendez-vous.
  • Herpès ou zona: En cas d’antécédents d’herpès, même lointain, prendre du Valaciclovir 500, 1 comprimé 2 fois par jour pendant 4 jours avant et 4 jours après la dermopigmentation.
  • Allergie : Votre traitement habituel : aérius, polaramine, claritine, etc.
  • Autres : Il n’est pas utile de prendre un antibiotique systématiquement après le traitement.

CONTRE-INDICATIONS

I am text block. Click edit button to change this text. Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Grossesse

Allaitement

Antécédents généraux

  • Maladies systémiques auto-immunes ou rhumatismales.
  • Déficit immunitaire.
  • Diabète sévère, compliqué ou mal équilibré.
  • Cancer local actuel ou récent.
  • Hémophilie.
  • Greffe de cornée.
  • Greffe d’organes (rein, foie, poumons, cœur).
  • Greffe de dure mère (méninge).
  • Insuffisance rénale sous dialyse.
  • Insuffisance cardiaque ou hépatique.
  • Dépression.

 

Antécédents infectieux

  • Fièvre le jour de la séance ou les jours précédents.
  • Pathologie infectieuse chronique non stabilisée (VIH, hépatite, tuberculose).
  • Pathologie infectieuse aiguë (bronchite, sinusite, angine, etc).

 

Antécédents allergiques 

  • Allergies sévères à de multiples composants.
  • Allergies aux métaux (nickel).
  • Hypersensibilité à l’un des composants des pigments injectés.

Antécédents cutanés

  • Infection cutanée dans la zone à traiter (acné active inflammatoire, mycose, herpès).
  • Lésion cutanée active dans la zone à traiter (eczéma, dermatite, psoriasis).
  • Plaie ou brûlure dans la zone à traiter.
  • Cicatrices chéloïdes ou hypertrophiques.
  • Peau irradiée, antécédents de radiothérapie locale sur la zone à traiter.
  • Cancer cutané récent ou local.
  • Exposition solaire ou UV importante récente.

 

Antécédents esthétiques

  • Injection d’acide hyaluronique (moins de 2 mois avant la dermopigmentation).
  • Injection de botox (moins de 10 jours avant la dermopigmentation).
  • Injection de produits de comblement permanents (silicone, artecol, etc).

 

Prise médicamenteuse

  • Traitement immunosuppresseurs.
  • Traitements par roaccutane ou soriatane (attendre 3 mois après le traitement).
  • Hormone de croissance avant 1989 (Risque de PRION).
  • Traitement anticoagulant (si possible et sur avis médical : 48h d’arrêt).
  • Traitement anti-agrégant plaquettaires (si possible et sur avis médical : 8 jours d’arrêt).

AVANTAGES

  • La tricopigmentation ou dermopigmentation capillaire, est un traitement instantané, permanent et non invasif, qui réplique les follicules pileux grâce à des pigments organiques.
  • Les effets secondaires et complications potentielles sont mineurs par rapport à une greffe capillaire.
  • Il faut 3 à 6 greffes capillaires pour arriver à la même densification qu’une tricopigmentation en trois séances.
  • Contrairement à l’utilisation de poudres de maquillage pour masquer une calvitie, la tricopigmentation ne tache pas les vêtements et résiste à l’eau.

TRAITEMENTS ASSOCIÉS

La tricopigmentation capillaire peut venir en complément de plusieurs techniques de densification ou de préservation des cheveux.

Greffe capillaire

La tricopigmentation et greffe capillaire peuvent être complémentaires.

La Tricopigmentation complète le travail de densification de la zone implantée par greffe capillaire. Il est conseillé d’attendre entre 6 à 12 mois avant de procéder à une tricopigmentation post-greffe.

Une greffe capillaire est réalisable 2 mois après la dermopigmentation de la zone à greffer.

Après une greffe capillaire, la dermopigmentation capillaire permet de combler visuellement les espaces entre les greffons et de masquer la cicatrice du prélèvement.

 

Mésopécie

L’injection de cocktails de vitamines, acides aminés et acide hyaluronique permet de ralentir la chute des cheveux. Un traitement prolongé est nécessaire pour fournir constamment les éléments nutritifs nécessaires à la persistance des cheveux.

 

Traitement par laser

Un protocole laser est disponible pour stimuler la repousse des cheveux. Celui-ci fait appel à l’utilisation d’un mode particulier appelé « SMOOTH » avec la longueur d’onde Erbium Yag du laser Fotona SP Dynamis.

Traitement médicamenteux

Les traitements tels que le Minoxidil en application locale permettent de ralentir la chute des cheveux.

Les traitements par voie orale existent mais comportent des inconvénients.

 

Traitement par LED

L’illumination intermittente de la chevelure sous des LEDs est décrite pour avoir des effets stimulants de la repousse capillaire.

Les LEDs stimulent le métabolisme cellulaire et la production de l’unité d’énergie essentielle que représente l’ATP

Elles ont une action anti-inflammatoire et d’activation de la microcirculation.

 

Traitement par PRP

ALTERNATIVES THÉRAPEUTIQUES

La tricopigmentation est une alternative thérapeutique à :

La greffe capillaire

 

La prise de médicaments

Les traitements médicamenteux servent à freiner la chute des cheveux, ils ne permettent pas leur repousse

Le cheveu perdu l’est définitivement, et seule la chirurgie ou la tricopigmentation peut donner un aspect de densité de cheveux.

Les perruques ou compléments capillaires

Les perruques peuvent être fabriquées avec des cheveux naturels ou synthétiques.

Elles sont essentiellement utilisées sur des calvities importantes ou pertes de cheveux diffuses (post chimiothérapie par exemple).

Les cheveux sont fixés sur un filet synthétique. Le filet est lui-même attaché aux cheveux naturels du patient par l’intermédiaire de clips ou de colle.

Le résultat peut être très réaliste et passer inaperçu.

Les compléments capillaires ont cependant l’inconvénient d’être mobiles et leur mise en place correcte doit être assurée quotidiennement. Elles s’usent en permanence, ce qui impose leur renouvellement régulier. Leur coût est relativement important.

 

Les poudres et vaporisateurs

Pour colorer le cuir chevelu, des poudres contenant des pigments et fibres peuvent être utilisées. La couleur appliquée permet de masquer la couleur claire du cuir chevelu ou de la racine blanche des cheveux.

Ces colorants sont très fragiles, ils disparaissent rapidement au contact de l’eau et avec la transpiration. Ils tachent les vêtements et la literie.

EN RÉSUMÉ

injection desirial

TRAITEMENT D’ATTAQUE

3 à 4 séances de tricopigmentation
à 30 jours d’intervalle

rejuvenation vulvaire

TRAITEMENT D’ENTRETIEN

Environ
tous les 2 ans

injection point G

EFFETS VISIBLES

Progressivement dès la
première séance, cumulatifs

  • injection desirial point g
     Durée de la séance : de 2h à 6h
  • injections vulvaires
    Peu douloureux 
  • rejuvenation vulvaire
    Avec aiguille
  • desirial plus traitement
    Non invasif
  • resultat injection desirial
    Tous phototypes
  • injection vuvlaire desirial
    En toutes saisons
  • desirial contre indications
    Peu de contre-indications
  • desirial vulvaire
    Peu d’effets secondaires
  • indications et desirial
    Peu d’éviction solaire
  • desirial et confort vaginal
    Pas d’éviction sociale
  • administration desirial plus
    Quelques précautions