La microneedling en détail avec le Dr PUECH à Toulouse

Le Microneedling en détail

esthetique vulvaire

TRAITEMENT D’ATTAQUE

|

4 séances
à 2/3 semaines d’intervalle

injection vulvaire desirial plus

TRAITEMENT D’ENTRETIEN

|

1 séance
Tous les 2 mois

rejuvenation vulvaire

EFFETS VISIBLES

|

Progressivement dès la
première séance, cumulatifs

La peau est composée de trois couches différentes : épiderme, derme et hypoderme.

L’épiderme et le derme essentiellement se régénèrent progressivement, en plusieurs jours, voire plusieurs semaines pour l’épiderme. Avec l’âge, la peau prend un aspect irrégulier, grisâtre, terne, déshydraté, fripé. Cet aspect est lié au ralentissement de la régénération cellulaire, du derme et de l’épiderme, dès que l’on dépasse 20 ans, et ce de façon constante.

Avec l’âge les fibroblastes et kératinocytes qui composent ces couches travaillent moins et sont moins nombreux. La technique de microneedling permet de réactiver des mécanismes de multiplication et de production qui se sont affaiblis.

HISTORIQUE

Le microneedling existe de façon assez répandue depuis les années 2000, donnant lieu à de multiples études dans le monde entier.

En 2006 un chirurgien esthétique (Dr Schwartz) démontre par une étude en double aveugle que la microperforation sans produit actif induit une synthèse de collagène et d’élastine dans le derme traité.

En Allemagne a été développé le Dermaroller©, cylindre recouvert de microaiguilles mobilisé manuellement, avec depuis 1999 un dépôt de brevet (n°10063634). Ce type d’appareil à microperforations avait déjà été imaginé par le docteur Michel Pistor, inventeur de la mésothérapie.

En 2007 un brevet pour le traitement de la cellulite est déposé pour le Dermaroller©

Plus de 100000 traitement ont été réalisés entre 2005 et 2007 à l’aide d’un Dermaroller©

INDICATIONS

Le microneedling est indiqué pour tous les types de peau (sauf les peaux noires) dans le traitement de rajeunissement du visage, du cou, du décolleté et des mains. Il agit de façon préventive sur l’éclat et la tonicité de la peau.

Le microneedling est plus précisément indiqué dans le traitement :

  • Des ridules de la patte d’oie surtout ou péribuccales.
  • Des troubles de la pigmentation, tâches cutanées superficielles.
  • Des pores dilatés.
  • Des peaux très déshydratées ou hypotoniques
  • De l’excès de sébum (par action directe sur les glandes sébacées).
  • De l’acné modérée ou occasionnelle.
  • Des cicatrices d’acné.
  • Des cicatrices de brûlures.
  • Des vergetures.
  • De l’alopécie.
  • De la cellulite.
le micro-needling en roller à toulouse

LA TECHNIQUE EN DÉTAIL

Le matériel

Le microneedling est une technique simple et efficace faisant appel à un matériel rudimentaire constitué d’aiguilles fines portées soit par un cylindre mobilisé manuellement ou « meso-roller » (dermaroller©, médical roller, rollers de toute marque) soit par une tête montée sur un « stylo-multipuncteur » ou « meso-pen » faisant des va-et-vient d’avant en arrière pour venir piquer la peau (dermapen©  ou autres injecteurs, dermastamp©). Ces outils sont des dispositifs médicaux à usage unique et jetables. Les microaiguilles pénètrent la peau de façon régulière des centaines de fois, sans provoquer de douleur importante.

Les « stylos injecteurs » semblent plus rapides et moins douloureux que les rollers.

Les embouts jetables de ces stylos comportent de 9 à 36 aiguilles selon le modèle. Ces aiguilles sont très fines et mesurent de 0.2 à 2.5 mm de long.

La vitesse de vibration est variable. La longueur d’aiguille adaptée au traitement du visage est de 1 mm pour un roller.

 Les effets tissulaires

Les multiples piqures réalisées à des profondeurs allant de 0.2 à 2.5 mm selon la peau traitée permettent de stimuler l’épiderme et le derme moyen et profond sans destruction.

Cette stimulation purement mécanique se produit grâce à la création de différences de potentiel membranaire au niveau cellulaire induites par la pénétration des aiguilles.

Les effractions cutanées constituent des microplaies qui activent la cascade de la cicatrisation tissulaire. Des facteurs de croissance sont sécrétés, le renouvellement cellulaire est accéléré, les fibroblastes sont fortement stimulés, tout comme les kératinocytes de la base de l’épiderme.

Les fibres élastiques et collagènes sont synthétisées en très grand nombre : c’est la néo-collagénèse.

De nouveaux vaisseaux capillaires sont élaborés par le tissu dermique en régénération : c’est la néo-angiogenèse.

Les kératinocytes des couches basales prolifèrent et régénèrent l’épiderme beaucoup plus vite. L’épiderme s’épaissit.

Alors que la courte période d’inflammation cutanée ne dure que quelques heures, tout le processus de reconstruction et de prolifération du derme se prolonge plusieurs jours. Contrairement aux techniques faisant appel à des lasers ablatifs par exemple, la phase de cicatrisation après un microneedling est très courte, sans éviction sociale et pour des effets comparables quant à la stimulation dermique produite. Cette stimulation multiplie par un facteur 20 la reconstruction normale du derme. Le nombre de nouvelles fibres peut atteindre 1000 % en 1 seule séance. (Voir l’étude du Dr Schwartz).

Le degré de stimulation

Le degré de stimulation varie avec l’intensité de la microperforation. De multiples passages réalisés jusqu’à obtenir un léger suintement sanguin à travers les microplaies permettent d’obtenir un meilleur résultat qu’un passage léger n’entrainant qu’une rougeur temporaire.

L’efficacité du traitement et le niveau de stimulation dépendront donc de deux paramètres :

  • La tolérance du patient à la douleur lors de la séance
  • La capacité pour le patient à accepter socialement un ou deux jours de rougeur du visage.

Le traitement par microneedling peut ainsi être soit très progressif et peu contraignant, tant du point de vue de la douleur que des effets secondaires visibles, soit plus rapide et spectaculaire si le patient accepte un minimum d’inconfort pendant la séance et une rougeur plus prononcée pendant 2 à 3 jours.

Le cocktail régénérant

A cet effet de régénération propre à l’action des aiguilles seules, sans produit cosmétique, nous ajoutons l’effet fortement stimulant d’une solution de vitamines, acides aminés, éléments minéraux et acide hyaluronique, que nous déposons sous la forme de gouttelettes sur la peau lors du traitement par microperforations.

Ces éléments nutritifs permettront d’obtenir une meilleure régénération du derme en donnant aux cellules en voie de prolifération tous les éléments dont elles ont besoin pour produire fibres collagènes et élastiques.

Lors de l’application d’un produit sur la peau la pénétration de celui-ci est 200 fois supérieure après microperforation lors d’un microneedling que par simple massage. Le microneedling est ce que l’on appelle de la mésothérapie mouillée.

La stimulation lors d’un microneedling est donc double, purement mécanique par la stimulation induite par les microperforations et biologique de par la pénétration des éléments nutritifs à travers les couches superficielles protectrices.

Le microneedling fait partie des thérapies d’induction du collagène, comme les implants d’hydroxyapatite (Radiesse©) ou de caprolactone, de polydioxanone ou d’acide polylactique par exemple (fils tenseurs)

EXPLICATIONS

zones traitement microneedling toulouse

ZONES DE TRAITEMENT

Toutes les zones peuvent être traitées par microneedling, en particulier :

  • Le visage
  • Le cou
  • Le décolleté
  • Les mains
  • Les zones de cicatrice ou vergetures
  • Les zones de cellulite
  • Le crâne pour l’alopécie

PROTOCOLE DE TRAITEMENT

Traitement d’attaque : 4 séances de microneedling à 15 ou 21 jours d’intervalle sont nécessaires pour obtenir un résultat optimal et durable.

Durée de la séance : 15 à 20 minutes selon la zone à traiter.

Traitement d’entretien : il est nécessaire pour maintenir les bénéfices acquis lors du traitement initial, à raison de 1 séance de microneedling tous les 2 à 3 mois selon le résultat souhaité et déjà acquis.

La réalisation incomplète du protocole de traitement ne permettra pas d’obtenir les meilleurs résultats.

microneedling et NCTF 135 HA

TRAITEMENTS ASSOCIÉS

Le microneedling peut être associé aux thérapeutiques permettant une amélioration de la qualité de la peau pour certaines, et de la qualité des tissus de soutien et des volumes pour d’autres, ce sont :

Une association de plusieurs techniques permet d’obtenir de meilleurs résultats.

Pour exemple : la réalisation d’un microneedling avant peeling au TCA 15 % permet d’augmenter la pénétration du peeling et d’obtenir une forte stimulation dermique sans augmenter les effets secondaires de surface.

RÉSULTATS

Les effets sont visibles dès la première séance sous la forme d’un effet de tension cutanée et de coup de frais. Cette action est évidente, dès le lendemain ou surlendemain.

L’efficacité est comparable dans certaines indications à celle d’un laser C02 fractionné avec des effets secondaires bien moins importants.

Le microneedling permet d’obtenir :

  • Une diminution de la taille des pores dilatés
  • Une diminution de la production de sébum
  • Une diminution des cicatrices d’acné et cicatrices atrophiques
  • Une amélioration du teint et de l’éclat de la peau
  • Une amélioration de l’hydratation de la peau
  • Une amélioration de sa densité et de sa tonicité (l’épiderme et le derme sont épaissis)
  • Un adoucissement de la peau
  • Une réduction des tâches cutanées superficielles
  • Une revascularisation de la peau
  • Un rajeunissement global visible

L’action du microneedling se poursuit pendant plusieurs semaines après le traitement.

On peut parler de véritable resurfaçage cutané grâce à la microperforation

EN PRATIQUE

  • Lors d’un entretien préalable, votre praticien établira un bilan lui permettant de définir précisément le protocole de traitement à observer, ainsi que le nombre de séances en fonction du résultat souhaité.
  • Il faut venir démaquillé ou vous démaquiller soigneusement sur place.
  • Des photographies des zones à traiter sont réalisées.
  • La crème anesthésiante est retirée à ce moment si elle a été mise en place auparavant (pour un traitement appuyé)
  • Le médecin procède à une désinfection complète du visage.
  • Les soins sont réalisés en position demi-assise ou allongée.
  • Les perforations sont effectuées par des mouvements de va-et-vient dans toutes les directions sur la zone à traiter. Cette technique n’est pratiquement pas douloureuse.
  • Les zones les plus sensibles sont le pourtour de l’œil, le pourtour de la bouche et le nez.
  • 4 à 5 passages sont effectués sur la même zone afin d’obtenir environ 250 impacts par cm2.
  • Pour certaines indications un nombre de passages et une intensité de microperforation plus importants peuvent être nécessaires, s’accompagnant d’un peu plus d’inconfort et de rougeurs. Le praticien conviendra avec vous de ce qui peut être réalisé.
  • Il n’est pas nécessaire de prescrire un antibiotique après le traitement.
  • Un traitement antiviral est nécessaire si vous avez des antécédents d’herpès.
  • Selon la zone traitée une prescription peut vous être proposée pour lutter contre l’apparition d’un œdème (lèvre, paupière) ou pour résorber un hématome survenu au décours de l’acte.
  • Simultanément est déposé sur la peau sous forme de gouttelettes, un mélange polyvitaminé et nutritif ou autre cocktail de mésothérapie, qui pénètre instantanément dans le derme à travers les multiples canaux constitués.
  • La zone traitée est nettoyée après pénétration des actifs avec du sérum physiologique stérile.
  • L’ensemble de l’acte dure 20 minutes environ.
  • Une fois la séance terminée il n’y a aucune convalescence, ou une éviction sociale de 24 à 48h selon l’intensité des microperforations.
  • un petit piqueté rouge ou des rougeurs diffuses (comme un coup de soleil) persistent quelques minutes à quelques heures au plus selon l’intensité du traitement.
  • Une séance de photobiomodulation par LED vient compléter le traitement.

RECOMMANDATIONS AUTOUR DE L’ACTE

Avant le microneedling :

  • Il faut venir démaquillé ou vous démaquiller soigneusement sur place.
  • Ne pas prendre le soleil de façon importante pendant 24h
  • Ne pas consommer d’alcool pendant 24h
  • Ne pas prendre d’anti-inflammatoire dans les 7 à 10 jours (aspirine, ibuprofène, cébutid, profénid…)
  • Prendre un traitement anti-herpétique si vous avez déjà présenté un herpès (bouton de fièvre)
  • Des tests de sensibilité au produit peuvent être proposés en cas de terrain très allergique ou intolérant.

Prescription pour limiter les effets secondaires :

Pour les hématomes :

  • Arnica 1 dose globule la veille

Pour la douleur :

  • Crème anesthésiante appliquée toutes les 20 minutes à commencer une heure avant l’acte.

Herpès:

  • Un traitement anti-herpétique doit être prescrit en cas d’antécédents d’herpès.
microneedling à toulouse par un medecin esthetique
medecine esthétique et microneedling

Après le microneedling :

  • Pas de maquillage dans les 6 heures suivant la mésothérapie esthétique
  • Pas de sport pendant 24h
  • Pas d’exposition solaire pendant 24h puis protection solaire indice 50
  • Pas de lampe UV pendant 7 jours puis protection solaire indice 50
  • Pas d’alcool pendant 24h
  • Pas de sauna pendant 7 jours
  • Pas de hammam pendant 7 jours
  • Attention à préserver la peau traitée du contact avec la terre, la poussière ou les animaux car il existe une multitude de petites perforations qui peuvent s’infecter si l’on porte ses mains sales au visage ou au cou.

Prescription pour limiter les effets secondaires (uniquement pour certaines zones):

Pour l’œdème :

  • Extranase 3cp 3 fois par jour pendant 4 jours
  • Apis 15 CH 3 granules toutes les deux heures pendant quelques heures

Pour les hématomes :

  • Arnica 9 CH 3 granules par heure pendant quelques heures

Si vous présentez des douleurs, rougeurs ou une inflammation au niveau des zones traitées, n’hésitez pas à contacter le médecin qui saura vous conseiller.

EFFETS SECONDAIRES

Effets secondaires prévisibles, nécessitant un traitement symptomatique simple ou aucun traitement :

  • Douleurs très modérées pendant la séance
  • Rougeurs très légères (persistantes de 1 à 4 jours parfois selon l’intensité du microneedling)
  • Ecchymoses, petits hématomes (surtout en cas d’hypertension artérielle ou de fragilité vasculaire)
  • Saignement, piqueté hémorragique surtout en regard des régions osseuses
  • Micro-griffures
  • Œdème léger
  • Sensibilité
  • Démangeaisons

Effets secondaires abordés lors d’une consultation ultérieure :

  • Troubles de la pigmentation, hyper-pigmentation (surtout si exposition solaire sans protection ou phototype foncé)

Effets secondaires nécessitant une consultation anticipée pour avis et prescription médicale :

  • Réaction allergique (très exceptionnelle)
  • Poussée d’herpès
  • Abcès ou infection locale (rarissime, si les recommandations post-acte n’ont pas été respectées)
  • Réaction inflammatoire aiguë

En cas de douleur lors de la séance il est nécessaire d’en informer le médecin.

Les effets secondaires lors d’un microneedling sont fortement dépendants de l’intensité de la microperforation. Celle-ci peut être « soft », réalisée en douceur et sans effet visible juste après la séance, ou plus appuyée, plus stimulante pour la peau mais aussi plus inconfortable et associée à des rougeurs plus importantes en fin de séance et pendant quelques heures.

CONTRE-INDICATIONS

  • Grossesse
  • Allaitement

Antécédents généraux

  • Maladies systémiques ou rhumatismales : lupus érythémateux disséminé, dermatomyosite, sclérodermie
  • Déficit immunitaire, maladies auto-immunes
  • Diabète sévère compliqué ou mal équilibré
  • Cancer local récent ou actuel

Antécédents infectieux

  • Fièvre le jour de la séance ou les jours précédents
  • Pathologie infectieuse chronique (VIH, hépatites, tuberculose)

Antécédents cutanés

  • Infection cutanée dans la zone à traiter (furoncle, verrue, acné active inflammatoire, mycose, herpès)
  • Lésion cutanée active dans la zone à traiter (eczéma, dermatite, psoriasis)
  • Acné active très inflammatoire
  • Plaie ou brûlure dans la zone à traiter
  • Cicatrices chéloïdes ou hypertrophiques
  • Peau irradiée, antécédents de radiothérapie locale
  • Cancer cutané récent ou actuel
  • Exposition solaire ou UV importante récente
  • Peau de phototype élevé 5 ou 6 (noire)
  • Couperose

Antécédents esthétiques

  • Injection de produits de comblement non résorbables

Antécédents allergiques

  • Allergie au métal
  • Hypersensibilité à l’un des composants injectés

Prises médicamenteuses

  • Traitements immunosuppresseurs
  • Traitements par rétinoïdes oral ou local
  • Traitement par corticoïdes au long cours avec troubles trophiques secondaires

Nécessitent des précautions

  • Fragilité vasculaire, hématomes faciles
  • Trouble de la coagulation important, saignements faciles, hémophilie
  • Traitements anticoagulants ou antiagrégants plaquettaires
  • Prise d’anticoagulants naturels : supplément à l’ail, ginkgo, ginseng, millepertuis
  • Antécédents d’herpès

ALTERNATIVES THÉRAPEUTIQUES

Les traitements alternatifs au microneedling selon l’indication initiale (correction, prévention, réparation, amélioration de la qualité de la peau) sont :

  • Mésolift, mésothérapie esthétique
  • Jet peel
  • Laser C02 fractionnés
  • Peelings moyens ou profonds
  • Dermabrasion mécanique
  • Radiofréquence bipolaire ou fractionnée

AVANTAGES

Le microneedling est sans effets secondaires, très bien toléré.

Pas de cicatrisation longue et donc très peu de risque de cicatrices ou de troubles de la pigmentation.

Sans éviction sociale.

Sans éviction solaire (pas de sensibilité accrue au soleil) comme avec peeling, LPI ou laser.

Peut être effectué sur TOUTES les zones du corps.

Peut être réalisée plusieurs fois et renouvelée régulièrement contrairement à des procédés lasers ou plus agressifs.

Très rapide et très simple à effectuer.

Le microneedling constitue une forte stimulation mécanique

microneedling esthetique toulouse

EN RÉSUMÉ

injection desirial

TRAITEMENT D’ATTAQUE

4 séances
à 2/3 semaines d’intervalle

rejuvenation vulvaire

TRAITEMENT D’ENTRETIEN

1 séance
Tous les 2 mois

injection point G

EFFETS VISIBLES

Progressivement dès la
première séance, cumulatifs

  • injection desirial point g
     Durée de la séance : de 20 à 30 min
  • injections vulvaires
    Peu douloureux 
  • rejuvenation vulvaire
    Injection par microaiguilles
  • desirial plus traitement
    Non invasif
  • resultat injection desirial
    Tous phototypes
  • injection vuvlaire desirial
    En toutes saisons
  • desirial contre indications
     Peu de contre-indications
  • desirial vulvaire
    Peu d’effets secondaires
  • indications et desirial
    Peu d’eviction solaire
  • desirial et confort vaginal
    Peu d’éviction sociale
  • administration desirial plus
    Sans précautions particulières